Les quartiers prioritaires de Carcassonne et Limoux

La 3e circonscription de l'Aude est concernée par la politique de la Ville avec deux quartiers classés prioritaires : Le Viguier St-Jacques, avec 60% des habitants en dessous du seuil de pauvreté, et le quartier Aude, à Limoux, avec 40% des habitants en dessous de ce seuil.

Les conséquences ? Tout le monde les connaît : désœuvrement, découragement, montée des incivilités… Il faut faire quelque chose pour offrir à ces jeunes une voie vers l’emploi et l’épanouissement. 

Si je suis élue,

Je compte travailler étroitement avec les maires de Carcassonne et de Limoux pour soutenir et porter les mesures qu’ils prendront.

J’encouragerai des formations adaptées aux besoins de notre territoire, qui déboucheront sur de réels emplois.

Je porterai une meilleure intégration de l’apprentissage et de l’alternance au cœur des lycées professionnels, à Limoux, Quillan et Castelnaudary.

Je me battrai pour que l’orientation de ces jeunes soit une vraie priorité et que l’on puisse à la fois faire un diagnostic de leurs aspirations et les conseiller de façon réaliste pour qu’ils puissent aborder la vie active avec de bonnes armes. Il faut notamment nous concerter avec les entreprises locales et les lycées professionnels pour que les formations proposées débouchent sur de vrais emplois.

Je soutiendrai activement les associations sportives et culturelles qui permettent aux jeunes de ces quartiers  de s’intégrer et de s’épanouir.

Je suivrai l’application du Pass Culture d’Emmanuel Macron dans nos quartiers, pour que les jeunes défavorisés puissent avoir un égal accès à la culture.

Je m’assurerai que les jeunes entrepreneurs de la circonscription qui veulent lancer leur activité soient encouragés et soutenus dans leurs démarches et que les mesures de facilitation proposées par le gouvernement ne s’appliquent pas seulement aux start up des grandes villes.

Je lutterai particulièrement pour l’égalité hommes-femmes et un accès facilité à l’emploi des femmes, dans des quartiers où 20% des familles sont monoparentales.

Enfin j'ouvre une piste de réflexion : et si nous utilisions aussi  les ressources de l'économie sociale et solidaire pour mener à bien cette politique de la ville ?

Liens utiles

© Copyright 2023 - Mireille ROBERT

Contactez-moi