LES RETRAITÉS 

Selon les statistiques de 2012, les Audois sont en moyenne plus âgés qu’au niveau national : 43,4 ans, contre 41,8 ans pour l'ensemble de l'ancien Languedoc-Roussillon et 40,1 pour la France métropolitaine.

 

Focus sur l'Aude, alors ! Les seniors sont particulièrement nombreux : 30,5% des Audois ont 60 ans ou plus contre 24% en France métropolitaine, soit 111 181 habitants de plus de 60 ans sur un total de 364 877. Les personnes âgées de 75 ans ou plus constituent 12% de la population audoise, contre 9% pour la France métropolitaine.

OÙ ?

 

Si dans le département 90% de la population habite 5% du territoire, les personnes âgées vivent bien souvent dans les zones rurales les plus isolées.

 

Comme toute la France rurale, nous connaissons une désertification médicale. Ainsi entre 2007 et 2016 : le nombre de médecins a diminué de 6,2% dans l'Aude alors qu'il a augmenté de 5% dans l'Hérault et de 4% en Haute-Garonne.

D'ici à  2020, 32 médecins généralistes vont partir en retraite dans notre département.

COMMENT ?

Que dire du logement des personnes âgées dépendantes ou malades ?

En 2013, on enregistrait que 69,8% des plus de 55 ans résidaient cette année-là dans une autre commune que celle où ils vivaient l'année précédente. Ce chiffre peut concerner des retraités venus d'autres régions, certes, mais aussi des retraités dans l'impossibilité de rester à domicile.

 

Or, notre 3e circonscription compte 17 Ephad (sans compter Carcassonne). Les cantons de Lagrasse, Salles-sur-l'Hers et Tuchan sont les seuls à ne pas en avoir sur place.

Cela dit, chercher un hébergement n'est pas si simple que cela pour des personnes âgées : je viens d'essayer ! Le site arrivant en tête de ma recherche : "maisons de retraites dans l'Aude" me demande de remplir préalablement un questionnaire d'identité complet en indiquant une adresse mail !

Les complications et "tracasseries" administratives seront enfin simplifiées avec la mis en place d'un guichet unique prévu dans le programme d'Emmanuel Macron. Mesure qui semble anodine mais qui va simplifier la vie de nombreuses personnes, âgées ou pas. Plus besoin de faire autant de démarches que de caisses de retraite.

 

En outre, l'accès à la santé pour tous est (avec la prévention) l'axe majeur du programme gouvernemental. Cela se traduira pour nous notamment par un maillage des services de santé, par la création de maisons médicales de garde, la formation des personnels paramédicaux et des aidants ... À ce sujet, le travail du CLIC Lauragais (il en existe aussi un à Carcassonne et un à Limoux pour la moyenne et haute vallée de l’Aude) est un bon exemple de ce qui doit être renforcé et imité. Il y a aussi des pistes demandées par des médecins et que je souhaite exploiter rapidement, telle la mise en service des bus médicaux qui sillonneraient les zones isolées ou des appartements de type « thérapeutique » pour offrir dans les petites communes une alternative plus conviviale et moins coûteuse à la maison de retraite.

Bien sûr l'aspect économique est intégré à ce programme puisque l'AAH et les minimums vieillesse seront augmentés, tandis que la taxe d'habitation sera supprimée progressivement. Ces mesures sont à relier au programme santé du gouvernement.

"Autour de la table avec Mireille ROBERT" - La retraite - La santé 

"Autour de la table avec Mireille ROBERT" -

CSG - Régimes de retraites 

Liens utiles

© Copyright 2023 - Mireille ROBERT

Contactez-moi